LIFESTYLE, YOGA

Méditation : pourquoi, quand, comment ?

Quand j’ai commencé le yoga il y a un an, je pensais que j’allais faire du sport. Enfin, presque quoi. Je savais qu’il y avait dans cette discipline une dimension spirituelle, qui avait attrait au bien être, que les « vrais de vrais » étaient vegan et c’est tout. Je pensais qu’on choisissait de prendre le coté physique du yoga, sans pour autant prendre sa part de sacré ; à la carte.

La vérité fut tout autre, et tant mieux pour moi. Grâce à ma pratique régulière d’un yoga finalement assez classique dans lequel mon esprit et mon corps sont liés (pendant 1h30, c’est déjà ça) j’ai appris à m’apaiser, à déconnecter quand j’avais besoin et à me recentrer sur mes propres intentions.
Tout ça je le dois entièrement à la méditation.

Cette « pause » dans le brouhaha général de la journée, pendant laquelle la seule chose sur laquelle je me concentre, c’est mon ressenti physique concret, m’a aidé à redescendre et à m’ancrer dans mon présent. Vivre l’instant présent, la pleine conscience. Ce sont des mots qu’on entend et qu’on voit un peu partout en ce moment.

Parait il que si un fumeur fumait vraiment en pleine conscience il cesserait de fumer tant la sensation et le gout lui seraient désagréables.
Je n’en suis pas encore là.
Mais j’utilise la méditation pour de nombreuses choses.

MÉDITER POUR CHASSER LES SALES IDÉES.

Du type : je suis trop moche aujourd’hui, je ne sais pas faire, je ne vais pas y arriver.
Ou pire encore la vie c’est trop nul, personne ne m’aimera jamais blablabla le flux de paroles du cerveau inconscient peut poursuivre son débit longtemps comme ça.
Alors on se pose. On ferme les yeux. On respire. On arrête les pensées négatives, voire si on y arrive on arrête de penser tout court. On se concentre sur les points du corps qui sont en contact avec le sol, l’air qui entre et sort par nos narines, la respiration qui fait gonfler puis dégonfler le ventre, à un rythme paisible.
Très efficace pour repartir du bon pied.

MÉDITER POUR SE RETROUVER UN PEU.

Je travaille dans un bureau ouvert, un open space, ou les idées, les paroles, les couleurs, les motifs se succèdent dans une danse sans fin. Au milieu de tout ça nous sommes quelques stylistes, graphistes, et nous devons faire les « meilleurs » choix pour la collection. Les plus jolies couleurs, les formes qui se complètent pour ne pas faire de doublon. C’est parfois compliqué au milieu de tant d’informations de suivre son gout, son instinct et d’affirmer qu’on préfère telle couleur sur telle forme.
Méditer me permet de couper quelques minutes, de me recentrer sur ce que j’aime vraiment et de faire un choix dont je suis sure.
Bien sur c’est applicable à plein de situations : devant la feuille des examens en cas de coup de stress soudain, avant de monter sur scène faire un discours, une pièce de théâtre, ou de chanter. A n’importe quel moment lorsque vous êtes à la recherche d’un peu de concentration.

MÉDITER ALLONGE POUR TROUVER LE SOMMEIL, TARD TARD TARD LE SOIR

Méditer à l’avantage de calmer, d’apaiser. Au début de ma pratique, je méditais souvent le soir à l’aide d’une application (Mind App, dont je parlerai un peu plus bas). Habituellement je m’asseyais dans mon canapé, ou sur une chaise pour quelques minutes, mais un soir, je me suis glissée dans mon lit pour méditer.
Il faut savoir qu’une séance peut durer 20, 30 minutes ou plusieurs heures lorsque vous êtes entraîné, mais qu’au début il est très difficile de rester concentré plus de quelques minutes.

Cette fois ci dans mon lit, j’ai du rester concentrée 10 minutes avant de plonger dans les bras de Morphée, je n’ai même pas pu finir ma séance… Ce n’est pas le but de la méditation, mais pour le coup, ça avait très bien fonctionné !

MÉDITER JUSTE PARCE QUE CA FAIT DU BIEN DE METTRE SON CERVEAU EN PAUSE.

S’accorder un peu de temps. Se recentrer sur soi. Méditer peut être un vrai moment de bien être.

Lorsque j’ai le temps, j’allume une bougie, et un bâton de Palo Santo pour créer une ambiance plus propice à la détente. L’odeur dégagée par le Palo Santo m’aide très rapidement à retrouver un état serein, et la méditation et ensuite plus facile.

Beaucoup de mes amis disent qu’ils n’y arrivent pas. Que ce n’est pas possible de penser à rien. Mais en vérité, ne s’agit pas seulement de penser à rien. Il s’agit de diriger ses pensées, son esprit, sur ses sensation physiques, corporelles.

La respiration, le contact du corps avec le sol, les petits picotements dus à la circulation sanguine etc… Parfois, quand l’esprit se remet à vagabonder (« hum qu’est ce que je vais bien pouvoir manger à midi ? Oh j’aurais du lui répondre ça a l’autre la dernière fois »…) on essaie de le ramener doucement sur les sensations physiques. Autant de fois que nécessaire.

Ça y est, vous méditez. 😉

Pour aller plus loin je vous conseille l’app Mind App avec laquelle j’ai commencé à méditer seule, en dehors du cours de yoga. Très simple d’utilisation, l’intro à la méditation est super.
A lire et pour ceux qui méditent déjà un petit peu ou qui tâtonnent, je vous conseille de lire « Le pouuvoir du moment présent » de Eckhart Tolle.

(2) Comments

  1. Bonjour, Super article ! Sachez qu’il existe désormais un objet pour s’endormir avec plein de méditations dedans ! Morphée qu’ il s’appelle !

    1. Je vais aller voir ça alors, je ne connaissais pas ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :